COMPTE PERSONNEL DE FORMATION (CPF)

LE CPF EN QUELQUES MOTS :

La création du Compte Personnel de Formation est une nouveauté de la réforme de la formation professionnelle. Il peut être ouvert par chacun dès l’âge de 16 ans (ou 15 ans dans le cas des apprentis) à partir du 1er janvier 2015 et suit la personne tout au long de sa vie active.

Le CPF est un compte qui recense les heures de formation acquises par le salarié et jusqu’à son départ à la retraite, et les formations dont peut bénéficier personnellement le salarié. Il s’agit de formations qualifiantes permettant d’acquérir une qualification (un diplôme, un titre professionnel…etc.), ou d’acquérir les connaissances de bases, ou d’être accompagné pour la validation des acquis de l’expérience (VAE). D’autres formations répertoriées sur une liste définie par les partenaires sociaux sont également éligibles.

Le CPF c’est aussi un nouveau levier de compétitivité pour les entreprises, parce que les démarches sont simplifiées et parce que l’employeur donne plus de perspectives à ses salariés tout en créant de la valeur pour son entreprise. Mais c’est aussi  favoriser la progression des salariés, qui deviennent acteurs de leur vie professionnelle, en leurs donnant accès à différents niveaux de qualification professionnelle et en développant leurs compétences.

QUELLE DIFFERENCE ENTRE LE DIF ET LE CPF ?

Le DIF était lié à l’existence d’un contrat de travail aussi bien à durée indéterminée qu’à durée déterminée. Il fallait donc être salarié pour y avoir droit. À certaines conditions, une possibilité de faire valoir ses droits au DIF était prévue en cas de perte d’emploi. Les heures de DIF étaient alors converties en enveloppe financière, permettant ainsi le financement d’une action de formation. La gestion des heures de DIF dans l’entreprise était de la responsabilité de l’employeur.

Le Compte Personnel de Formation est ouvert à toute personne, quelle soit salarié, ou à la recherche d’emploi : il faut juste  avoir été salarié du secteur privé ou agricole. Les heures sont inscrites automatiquement dans le compte d’heures. C’est vous qui disposez de ce crédit d’heures, et ces heures ne sont jamais perdues, même si votre situation change (changement d’employeur, par exemple) perte d’emploi. Ce nombre d’heures de formation vous permet d’accéder à une formation, répertoriée sur une liste et vous permettant d’acquérir une qualification, une certification…

Le Compte Personnel de Formation vous permet de cumuler jusqu’à 150 heures de formation sur 7 ans (le DIF permettait lui d’obtenir jusqu’à 120 heures sur 6 ans).

UNE DEMARCHE A L’INITIATIVE DU SALARIE :

Le salarié est l’acteur principal de la démarche de formation : après avoir créé son compte CPF sur www.moncompteformation.gouv.fr, il pourra y saisir ses heures acquises via le  DIF, et ensuite créer son dossier formation. Il peut utiliser ses heures de formation pendant son temps de travail, avec l’accord de son employeur, sur son temps personnel, sans accord de son employeur et en période de recherche d’emploi, sous certaines conditions.

QUELLES SONT LES FORMATIONS ELIGIBLES AU CPF ?

Il faut savoir que toutes les formations qui existent ne peuvent pas être prises en charge par le CPF. Il est donc bien de se renseigner avant de se lancer dans un projet de formation professionnelle.

Le CPF ouvre à plusieurs types de formations pour les salariés :

  • Des formations qualifiantes.
  • Des formations inscrites sur les listes élaborées par les branches professionnelles.

Une formation qualifiante correspond :

  • Aux formations qui permettent d’acquérir des compétences attestées, un diplôme (CAP, BEP, BTS…), une qualification ou encore une certification.
  • Aux formations qui répondent à un besoin de l’économie nationale et du marché du travail à court ou moyen terme, et qui permettra donc de favoriser « la sécurisation des parcours professionnels des salariés ».

Pour les demandeurs d’emploi, l’objectif principal du CPF est de leur permettre de développer des compétences reconnues comme étant « en tension », c’est-à-dire demandées sur le marché du travail. Ces formations seront définies par l’Etat et les branches professionnelles des différents secteurs d’activité. Les formations éligibles au CPF pour les demandeurs d’emploi seront donc obligatoirement qualifiantes.